CHOEUR HARMONIA

 

 

 

Le Stabat Mater de Dvořák en 2016
Le Gloria de Vivaldi en 2016
Le Requiem de Mozart en 2015
La Messa di Gloria de Puccini en 2014
Les concerts plus anciens

 

 

 

La Messa di Gloria de Puccini, les musiciens ...

 

Edson Gonçalves, Chef de Choeur

Initié aux études musicales au Brésil, Edson Gonçalves a d’abord étudié le piano au Conservatoire Carlos Gomes à Campinas. Il a obtenu une Maîtrise de Direction de Choeurs à l’Université de l’Etat de Campinas. Chef titulaire de plusieurs chorales, il a mené une intense activité jusqu’à son départ pour la France, en 1999.

Edson Gonçalves

Venu à Paris pour travailler le clavecin, il est à nouveau attiré par la direction de choeurs et rentre au C.N.R. d’Aubervilliers – La Courneuve - où il obtient son Diplôme d’Études Musicales de direction de choeurs dans la classe de Catherine Simonpietri (2004), suivi du Diplôme d’État de direction d’ensembles vocaux auprès du Cefedem Île-de-France (2007).
Dans son répertoire figurent des oeuvres comme le Requiem, la Messe en Do (KV 258) et le Benedictus sit Deus de Mozart ; le Credo, le Magnificat et le Gloria de Vivaldi ; la ‘Funeral Music of Queen Mary’ de Purcell.

Edson Gonçalves dirige actuellement les chorales d’enfants et d’adultes du Conservatoire Municipal Maurice Ravel d’Ozoir-la-Ferrière et du Conservatoire à Rayonnement Départemental de Romainville, la chorale de l'InVS, ainsi que le Choeur Harmonia à Asnières.

En 2011, avec quelques collègues et amis, il fonde l'association "Chantez Maintenant !" dont la vocation est de promouvoir la musique et principalement le chant choral, à travers stages, cours et concerts. Dans cette optique, quatre stages ont déjà été organisés, et un ensemble vocal Renaissance a vu le jour en septembre 2013.

L'Orchestre de chambre Telemann

L’Association « Choeur et Orchestre de Chambre Telemann » (loi de 1901), fondée en janvier 1982, formée d’un choeur mixte et d’un orchestre de niveau professionnel, s’est fixée une triple vocation :
- La rencontre d’instrumentistes et de choristes amateurs afin de former un ensemble de qualité en vue de concerts donnés tant en France qu’à l’étranger,
- L’animation musicale en milieu scolaire (présentation d’instruments et concerts),
- La publication et la diffusion de documents musicaux pédagogiques.

orchestre telemann

Regroupant plus de 80 membres, le « Choeur et Orchestre de Chambre Telemann », placé sous la direction de son chef fondateur Alain Bourgenot, violoniste de formation, possède un répertoire qui s’étend de la Renaissance jusqu’à notre époque et comprend, entre autres, des oeuvres des grands compositeurs tels : Lully, Bach, Haendel, Vivaldi, Durante, Haydn, Mozart, Beethoven, Cimarosa, Gluck, Gounod…

Toujours accueilli avec succès et enthousiasme lors de ses prestations tant à Paris qu’en banlieue, en province et à l’étranger, l’ensemble Telemann a toujours su allier sérieux et ambiance amicale.

Le siège de l’association est situé au :
29, rue Louis Blanc, 92250 La Garenne-Colombes.
Tel : 01 47 80 50 91 ou 01 47 76 17 61

Mariko Akimoto, hautboïste

Née au Japon, Mariko AKIMOTO aborde la musique dès l'âge de trois ans par l'étude du piano.

Mariko Akimoto
Quelques années plus tard, elle entreprend en plus celle du hautbois, tout en menant de front un cursus d'études générales au sein de l’Université de TOKYO la conduisant à l'obtention d’un diplôme d'étude supérieure : une licence ès lettres (section philosophie).

Quittant son pays d'origine, Mariko AKIMOTO, élève à l'Ecole Normale de Musique de PARIS, obtient en juin 1987 dans la classe de Jean-Louis CAPEZZALI, le Diplôme Supérieur d'Enseignement discipline : hautbois.
Deux ans plus tard, ses efforts sont couronnés par la Licence Supérieure d'Exécution, discipline hautbois, mais cette fois dans la classe de Michel BENET.

Entrée au Conservatoire National de région d'Aubervilliers, Mariko AKIMOTO se verra décerner le Certificat en Formation Musicale (degré supérieur) en juin 1991, puis le Premier Prix de Hautbois (classe de Jean-Michel PENOT) en 1993. Trois ans plus tard, elle remporte le Prix de Perfectionnement au conservatoire de région de Rouen, sous la direction de Didier PATEAU, ce qui la conduit en 1997 à recevoir le Prix d'Excellence. Elle suit régulièrement les cours de Jacques TYS et Jean-Louis CAPEZZALI lors de différents stages.

Membre permanent de plusieurs formations orchestrales, professeur à l'école de musique Margency, au Conservatoire Intercommunal de Marne et Gondoire ainsi que dans diverses structures d’enseignement, Mariko AKIMOTO participe également aux travaux de divers groupes de musique de chambre.

Se produisant régulièrement en tant que soliste, ses différentes prestations permettent de faire valoir les dons exceptionnels et les brillantes qualités musicales de cette artiste confirmée.

Joseph Kauzman, Ténor
Joseh Kauzman

 

 

A commencé ses études de chant lyrique à l'opéra du Caire en 2002. Après avoir fini ses études d'architecture à l'école des beaux arts du Caire, il poursuit ses études de musique à l'Ecole Normale de musique de Paris.
Il prépare actuellement son DEM au conservatoire à Rayonnement Départemental de Pantin.
A participé à plusieurs concerts, opéra et festivals en Egypte, France, Belgique, Maroc et Jordanie.

Jean-Louis Jardon, Baryton-Basse

C’est au sein des « Petits Chanteurs de Chaillot », sous la direction de Roger THIROT, qu’à l’âge de onze ans, Jean-Louis JARDON débute une carrière de chanteur. Il découvre là le répertoire de l’Oratorio. Promu soliste-soprano, il chante le Stabat Mater de PERGOLESE ; devenu alto, il interprète les arias de la Passion selon Saint-Jean de BACH et du Messie de HAENDEL. Il endosse également le rôle dévolu aux enfants dans certains opéras (la Flûte enchantée de MOZART, La Bohème de PUCCINI...)

Jardon

Devenu baryton-basse, il est l’invité régulier des grands concerts d’Oratorios. Il se produit alors sous la direction des grands maîtres et chefs de choeur de notre époque tels José AQUINO, Stéphane CAILLAT, Jacques GRIMBERT, Jean-Claude MALGOIRE, Michel PIQUEMAL… avec lesquels il aborde le vaste répertoire de la musique sacrée : Requiem de CAMPRA, MOZART, BRAHMS, FAURE, SAINT-SAENS, ainsi que la plus grande partie de la musique vocale de BACH, CHARPENTIER, HAENDEL et HAYDN.

En 1988 dans le cadre du 23ème Festival de Paris, il crée la « Cantate du 1er dimanche après la Trinité » de Gottfried HOMILIUS ; en 1990 il participe à la création et au premier enregistrement mondial du Requiem d’Ignace PLEYEL.

Pour le disque, il participe à la production des Requiems de FAURE et MOZART, ainsi qu’à celle de l’oratorio « Les Saintes-Maries de la Mer » d’Emile PALADILHE en 2006. Son goût pour le lied et la mélodie le conduit également à chanter FAURE, DUPARC, SCHUBERT et SCHUMANN.

Cliquez pour remonter vers le haut de la page des musiciens